Pour se distraire en société...

LE JEU DU CAFE AU LAIT ET DU PAIN GRILLE

Ce jeu, récemment inventé par un humoriste anglais, est appelé à jouir d'une vogue certaine auprès des intellectuels. Il se pratique de la manière suivante :

Vous versez dans un bol. ordinaire du café et du lait dans la proportion d'une louche à beurre de café pour un demi-muid de lait. Vous ajoutez trois morceaux de sucre ou un kilo de sel, suivant votre goût personnel et votre nuance politique. Vous faites griller du pain, vous le trempez ensuite dans le café au lait, vous le mangez en alternant avec des gorgées de liquide et quand vous avez fini, le jeu est terminé.

C'est très instructif et amusant et ça offre les mêmes avantages que le basket-ball, sans en avoir aucun des inconvénients.

 

 

 

LE JEU DU PEIGNE FIN ET DE LA PELLE A CHARBON

C'est le jeu de salon par excellence : il demande du sang-froid, de la dextérité et de l'adresse. Il se pratique de la manière suivante :

Règle du jeu. - Les joueurs prennent place devant un poêle et ont derrière eux un tas de charbon ; sur un rythme de plus en plus accéléré, ils doivent prendre une pelletée de charbon et la mettre dans le poêle tout en se passant le peigne fin dans les cheveux. Il est extrêmement rare qu'au bout d'un instant on ne voie pas la majorité des joueurs prendre le charbon avec le peigne et se peigner avec la pelle à charbon. C'est extrêmement divertissant et ça fait beaucoup rire.

 

 

 

CONTROLEZ ET MAITRISEZ VOS REFLEXES EN JOUANT AUX MORILLES A LA CREME

Le jeu des morilles à la crème n'est pas seulement un amusant divertissement destiné à faire paraître plus courtes les longues heures des soirées d'hiver; c'est également un remarquable exercice de self contrôle et un puissant générateur de sang-froid.
Qu'on en juge.
Ce jeu se joue entre cinq partenaires et un meneur de jeu. Les cinq partenaires sont rangés côte à côte le long d'un mur ; devant eux, et à 3,66 m, se tient le meneur de jeu, ayant à sa droite un guéridon sur lequel est posé un récipient contenant une honnête quantité de morilles à la crème. A un signal donné, ce dernier plonge une louche dans le récipient et projette une bonne portion de morilles dans la direction de ses partenaires, en prenant soin de viser à la tête. C'est à ce moment qu'intervient le facteur sang-froid; en effet, la première fois que vous participerez à une partie de morilles, votre réflexe normal sera d'esquiver la potée qui vous est destinée ; le jeu consiste, au contraire, à éviter ce réflexe : en conséquence, est proclamé gagnant celui qui, en fin de partie, aura reçu le plus de morilles à la crème.

Il est hors de doute que ce jeu arrivant à son heure exercera une influence salutaire sur la santé psychique de la nation en un moment où s'affirme chaque jour davantage la ferme volonté de juguler les passions partisanes et les forces mauvaises de désagrégation.

 

 

LE JEU DE LA CASQUETTE ET DU COMPTE-GOUTTES

Ce jeu, tout nouveau, fera très probablement fureur cet été sur les plages et ailleurs. Il est à la portée de tous et peut se pratiquer sans crainte de froisser les opinions ou convictions religieuses.

Règle du jeu. - Prendre une casquette, une casquette courante, enfin une bonne casquette, quoi. La mettre dans une casserole et la faire fondre à feu doux. Quand elle est complètement liquéfiée, la vider à l'aide d'un compte-gouttes dans un autre récipient, que l'on placera dans un frigidaire : la casquette retrouvera ainsi en peu de temps sa consistance première.

L'habileté consiste, au moment du transvasement par compte-gouttes, à ne pas prendre une goutte de visière en même temps qu'une goutte de coiffe ou de doublure, car alors, au moment de sa reconstitution, votre casquette offrirait l'aspect malencontreux d'une clef, à molette ou d'un coffre à bois. ,

Donc : habileté, adresse, psychologie, patience, voilà ce que nécessite le nouveau jeu de la casquette et du compte-gouttes.

 

 

THE UNIVERSAL DISTRACTION

Ce jeu, amusant au possible, est accessible à tous et à toutes : il se pratique où l'on veut et comme l'on veut, avec n’importe quoi et n'importe qui.

Le nombre des participants est variable et peut aller de 1 à 365 000 ; au-delà de ce chiffre, le jeu risque de tourner à la pagaille.

C'est le jeu jeune par excellence. Adonnez-vous y ! Ne boudez pas contre votre plaisir !

 

 

LE JEU DES 32 DRAPS

1° Le jeu est de 32 draps.
2° Chaque drap a sa valeur propre, ou sale, selon son état, sa qualité et son ornementation.
3° On joue communément à 4 ou à 128 joueurs, mais plutôt à 6.
4° On donne 5 draps par joueur.
5° Celui qui met a le droit de mettre à fil, à coton, à brodé, à jour, à nylon etc.
6° On bat, naturellement, le jeu de 32 draps comme un jeu de cartes ordinaire ; on coupe et on retourne de même.
7° Chaque partie se joue ordinairement en 400 points de feston ou en 200 points de bourdon (le point de bourdon comptant double).
8° Chaque fois qu'un joueur ramasse, il fait un pli; quand il a fait 10 plis, il a gagné.
9° Avant une seconde partie, il convient de donner un coup de fer au jeu pour le remettre en état.
10° Tout joueur qui essaie de couper irrégulièrement avec une taie d'oreiller, est automatiquement mis hors jeu.
11° La tierce se compose de : 1 drap de lin, 1 drap de coton et 1 drap reprisé.
12° L'usage des draps marqués est formellement interdit et n'est, d'ailleurs, pratiqué que par des tricheurs professionnels.

 

LE HOMME-TRAINEUR

Le homme-traîneur est un jeu appelé à un très grand retentissement; il est rationnel, équilibré et propre à développer les qualités de décision, d'initiative et d'endurance.

Il se joue à deux et se pratique de la manière suivante :

L'un des deux joueurs s'allonge complètement sur le sol et sur le dos; son partenaire le saisit par les pieds et le traîne sur un parcours de 100 mètres ; à ce moment on intervertit l'ordre des facteurs : l'homme couché se relève et traîne à son tour, sur un nouveau parcours de 100 mètres, son coéquipier qui s'est étendu sur le carreau et sur le ventre. Et ainsi de suite; le parcours moyen et la durée générale d'une partie de homme-traîneur sont variables et subordonnés à l'appréciation des joueurs qui sont seuls juges en la matière.

 

 

LE JEU DU SEAU D'EAU

Voilà un jeu qui va faire fureur cet été un peu partout ; il se pratique de la manière suivante :

a) Lieu - autant que possible, la salle de jeu doit être située au moins au deuxième étage.
b) Préparation : emplir d'eau propre ou polluée un bon seau d'une contenance minimum de quinze litres ; cette opération effectuée, ouvrir la fenêtre.
c) Exécution : jeter violemment l'eau contenue dans le seau dans la rue et se rejeter immédiatement en arrière.
d) Attendre et écouter. Si aucune réaction ne se produit, vous avez perdu. Recommencez alors l'opération.
e) Si la chute de l'eau est suivie d'un cri, vous, marquez 10 points.
Si plusieurs  cris se font entendre, vous marquez 15 points.
g) Si ces cris se traduisent en hurlements mêlés de qualificatifs allant de saligaud à tête de lard fumé, vous marquez 50 points.
h) Et si, enfin, la police monte chez vous, vous marquez 100 points et vous êtes déclaré hors concours.

Voilà de quoi rire et s'amuser honnêtement en développant ses facultés d'observation et ses dons de la balistique.

Retour Accueil Pierre DAC